LIONEL
CAGNIART-LEROI

PSYCHOLOGUE à Paris
CLINICIEN - DU TRAVAIL
PSYCHANALYSTE

Consultation spécialisée
-
Souffrance et travail
-
Pathologies professionnelles
-
Accompagnement individualisé
-
Prévention des risques psychosociaux

-
Psychanalyse


28, rue Notre Dame de Nazareth
75003 PARIS

 
Port. : 06 09 37 21 23
Toujours laisser un message avec vos coordonnées. Je vous rappelle.

Courriel : e-mail

 

adeli
N° 75 93 2343 9

 

Siret :
N° 81936955400012


APE :
N° 8690F

 

Reseau consultation souffrance et travail

 

Télécharger photos presse: photo presse Lionel Cagniart Leroi Portrait 2018

   

yo

ARCHIVES

 

 

 

Interview sur le site du magazine MARIE CLAIRE, extraits :

Vous êtes ultra performante mais ultra angoissée,
bienvenue chez les insecure overachievers
.
Il réussit tout mais juge ses performances insuffisantes. Il travaille comme un fou, aveuglé par l'angoisse et le sentiment que ce n'est jamais assez : l'insecure overachiever n'a pas conscience de ses excellentes performances. Contrairement aux entreprises.

Première de sa classe toute sa scolarité cannoise, directrice marketing à New-York, chef de projet à Tel-Aviv. Ethel apprend vite et s'adapte plus vite encore. […]
Selon le psychologue du travail Lionel Cagniart Leroi, les insecure overachievers ou les superformants angoissés comme Ethel poursuivent un « idéal inatteignable ». […]
« Ce qu'elles ne savent pas, c'est qu'elles savent » affirme le psychologue du travail à propos des deux femmes qui sont, pour lui, « dans le déni » de leurs performances et de leurs compétences. […]
« Souvent, les personnes qui montent dans la hiérarchie plus vite que prévu sont très angoissées » constate le psychologue du travail. […]
Un salarié aussi angoissé qu'Ethel ou Alexia pourrait effrayer les managers ou les chefs d'entreprise… mais « hors de question pour eux de se séparer de ce genre de profil » pour le psychologue de travail qui rejoint l'analyse de la professeure Empson. « Il est à la fois très performant et très engagé. Ils ne veulent surtout pas le laisser filer. Et si les supérieurs sont légèrement pervers, ils peuvent utiliser ce défaut pour pousser le superformant angoissé à bout. » « Ils savent qu'ils peuvent pousser, pousser, pousser… parce qu'on a une vraie force de caractère » rebondit Ethel. Mais le psychologue du travail avertit : « Quand on n'a pas de limite, le risque, c'est le burn-out
L'article complet sur le site de MARIE CLAIRE.

 

Retour à la liste des Archives

 

div

Malaise et Procedure