LIONEL
CAGNIART-LEROI

PSYCHOLOGUE à Paris
CLINICIEN - DU TRAVAIL
PSYCHANALYSTE

Consultation spécialisée
-
Souffrance et travail
-
Pathologies professionnelles
-
Accompagnement individualisé
-
Prévention des risques psychosociaux

-
Psychanalyse


28, rue Notre Dame de Nazareth
75003 PARIS

 
Port. : 06 09 37 21 23
Toujours laisser un message avec vos coordonnées. Je vous rappelle.

Courriel : e-mail

 

adeli
N° 75 93 2343 9

 

Siret :
N° 81936955400012


APE :
N° 8690F

 

Reseau consultation souffrance et travail

 

Télécharger photo presse: photo presse Lionel Cagniart Leroi

   

EXPERIENCE :

yo

Psychologue en institution et en cabinet depuis 10 ans après avoir été chef de service, journaliste et animateur socioculturel. Ma pratique clinique soutient celles et ceux qui vivent un temps de transition, un doute existentiel ou une souffrance au travail.


div

FORMATIONS

 

Psychologue du Travail
Diplômé du CNAM
Certificat de spécialisation - Psychopathologie du travail (2015)

Mémoire soutenu :
"La fonction de la parole dans l'accès à l'espace entre le prescrit et le réel du travail"


____

Psychopathologie clinique et psychothérapie
Diplômé de l’Université Paris 8

Mémoire soutenu :
"La fonction de l'informel dans la démarche thérapeutique en psychiatrie."

 

 

 

 

Information et communication (DESS),
Diplômé de l’Université Paris 4, Sorbonne, CELSA

 

 

 

 

 

 

Psychanalyste auditeur
à l’Espace Analytique de Paris.

 

 

 

 

div

 

INTERVIEWS ET PUBLICATIONS :

Syndicat National des Psychologues

Syndicat National des Psychologues. Juin 2018. :

Revue Psychologues et psychologies
Bulletin n° 256 intitulé : Les violences institutionnelles.
L'article est titré : Violences indicibles au travail, versus souffrances invisibles.
(p. 27 – 29.) Pour cerner les évolutions (et les retards ?) de la reconnaissance de la souffrance au travail. Se procurer la revue .

 

Marie Claire

16 mai 2018, interview sur le site du magazine MARIE CLAIRE, extraits :

Vous êtes ultra performante mais ultra angoissée, bienvenue chez les insecure overachievers.
Il réussit tout mais juge ses performances insuffisantes. Il travaille comme un fou, aveuglé par l'angoisse et le sentiment que ce n'est jamais assez : l'insecure overachiever n'a pas conscience de ses excellentes performances. Contrairement aux entreprises.

Première de sa classe toute sa scolarité cannoise, directrice marketing à New-York, chef de projet à Tel-Aviv. Ethel apprend vite et s'adapte plus vite encore. […]
Selon le psychologue du travail Lionel Cagniart Leroi, les insecure overachievers ou les superformants angoissés comme Ethel poursuivent un « idéal inatteignable ». […]
« Ce qu'elles ne savent pas, c'est qu'elles savent » affirme le psychologue du travail à propos des deux femmes qui sont, pour lui, « dans le déni » de leurs performances et de leurs compétences. […]
« Souvent, les personnes qui montent dans la hiérarchie plus vite que prévu sont très angoissées » constate le psychologue du travail. […]
Un salarié aussi angoissé qu'Ethel ou Alexia pourrait effrayer les managers ou les chefs d'entreprise… mais « hors de question pour eux de se séparer de ce genre de profil » pour le psychologue de travail qui rejoint l'analyse de la professeure Empson. « Il est à la fois très performant et très engagé. Ils ne veulent surtout pas le laisser filer. Et si les supérieurs sont légèrement pervers, ils peuvent utiliser ce défaut pour pousser le superformant angoissé à bout. » « Ils savent qu'ils peuvent pousser, pousser, pousser… parce qu'on a une vraie force de caractère » rebondit Ethel. Mais le psychologue du travail avertit : « Quand on n'a pas de limite, le risque, c'est le burn-out
L'article complet sur le site de MARIE CLAIRE.

 

Couverture Santé Magazine

Mars 2017

page1

 

page2

 

 

 

La revue Pratiques

 

 
Pratiques 81

SOUFFRIR ?
Avril 2018 N° 81

Quels mots pour les maux du travail.

La douleur physique est première sur la longue route de la reconnaissance des maux du travail. La souffrance psychique elle, ne figure toujours pas dans un tableau des maladies professionnelles reconnues. Il faut se battre encore pour qu'elle soit prise en charge. Tout se passe comme si on jouait à cache-cache avec les mots. Ne pas les prononcer pour ne pas les entendre et surtout ne pas voir les maux. La visibilité d'une lésion corporelle facilite la comptabilité de la douleur. L'abstraction du verbe énonçant une souffrance invisible organise sa disparition. Sourd et aveugle, une nouvelle compétence au travail ? Notre position n'est plus tenable…! Lire l'article

ESSENCE ET SENS DU SOIN
Juillet 2017 N° 78

Pas de soin sans soignants soignés.

Partant des attentes et des besoins des handicapés accueillis en établissements spécialisés, ce texte présente ce qui fait achopper le soin et en quoi l’organisation du travail architecture une forme de maltraitance institutionnelle des soignants qui finit sur les épaules des résidents. Une démonstration traversée par les valeurs positives de solidarité, de collectif de travail, de compétence, d’attention à l’autre, de respect, d’éthiques et désir de bien faire empêché. Ce qui nous ramène à la question chère à Jean Oury : Qu’est-ce que je fous là ?! Lire l'article

asso sps

couv77

Sommaire

TOUT LE CONTRAIRE
Avril 2017. N° 77

Chosifier l’homme, réifier la relation.

Partant d’exemples concrets, l’idée de ce texte est de mettre en lumière le sens d’une époque qui cherche à objectiver le soin en s’appuyant sur des procédures et des dispositifs. Quand le monde sensible n’a plus voix au chapitre, c’est une idéologie qui s’impose sans dire son nom. De Guy Debord à Jürgen Habermas en passant par Roland Gori, quelques éléments de réflexions nous montrent le contraire de ce que voulait nous faire croire le fameux TINA (There Is Not Alternative) de Margaret Tatcher. Lire l'article

couv76

Sommaire

SANTE ET TRAVAIL, PASSER DE LA PLAINTE A L’OFFENSIVE
Janvier 2017 N° 76

Concrètement ?

Il est parfois nécessaire d’aider les personnes en souffrance au travail en leur fournissant des éléments de langage à s’approprier. S’appuyant sur des ressources conceptuelles élaborées par des auteurs chercheurs tels que Christophe Dejours, Marie-Anne Dujarier, Mac Luhan ou Naomie Klein, vous comprendrez qu’il est possible parfois de faire taire et cesser des formes de harcèlements issues d’une hiérarchie en mal de compétences managériales sans prendre le chemin d’un conflit stérile. Lire l'article

 Interview sur France Info le 12 septembre 2009 (2mn)
© 2009 copyright Radio France / France Info, au cours du journal de François Lepage du 12/09/2009.

Interview sur France Info le 12 septembre 2009 (2mn)© 2009 copyright Radio France / France Info, au cours du journal de François Lepage du 12/09/2009.

 

 

 

LIVRE :

 

DES GARCONS & DES CIRQUES,
Mineurs délinquants en Centre Educatif Renforcé
Le Sextant, 2007

Souvent, les mineurs multirécidivistes passent par la case prison. Les plus chanceux sont placés en CER (Centre éducatif Renforcé). Durant quatre mois, l’auteur intègre le rythme de vie d’un CER, qui travaille en partenariat avec des cirques familiaux qui sillonnent la France. Disponible pratiquement 7 jours sur 7, il témoigne de ses rencontres avec les jeunes délinquants et leurs familles, les magistrats, les éducateurs. L’idée force des CER repose sur une prise en charge intense (pendant 3 à 6 mois) des mineurs pour les confronter à un rythme de vie différent de celui qui est habituellement le leur, avec la présence quotidienne d’une équipe réduite d’encadrants éducatifs. À travers le portrait d’une dizaine d’entre eux, Lionel Leroi nous livre un témoignage fort sur la vie d’un éducateur confronté à la violence et à la souffrance de jeunes à la recherche des repères que leur famille ne leur a pas donnés.

 

 

 

 

LIVRE EN PREPARATION :

 

La psychologie du travail, un désir de réel

 

 

CHEVALIER DANS L'ORDRE DES ARTS ET DES LETTRES