LIONEL
CAGNIART-LEROI

PSYCHOLOGUE à Paris
CLINICIEN - DU TRAVAIL

CABINET

PSYCHOLOGIE DU TRAVAIL
PSYCHOLOGIE CLINIQUE
Psychothérapies
PARIS - UZESTE

Consultation spécialisée
-
Souffrance et travail
-
Pathologies professionnelles
-
Accompagnement individualisé
-
Prévention des risques psychosociaux


Port. : 06 09 37 21 23
Toujours laisser un message avec vos coordonnées.
Je vous rappelle.

Courriel : e-mail

adeli
N° 75 93 2343 9

 

Siret :
N° 81936955400012


APE :
N° 8690F

 

IPRP n° IDF/2020/12
Intervenant en Prévention des Risques Professionnels
Domaine : Organisationnel
Spécialité :
Risques psychosociaux

 

Reseau consultation souffrance et travail

Certifié :

Certification Européenne
en Psychologie

 

Direccte IDF

Télécharger photos presse:
photo presse Lionel Cagniart Leroi Portrait 2018Autre portrait presse Lionel Cagniart Leroi

   

yo

ARCHIVES

 

 

Maladies psychiques liées au travail

 

La revue Santé et Travail N°97 de janvier 2017 nous régale d’un dossier dans lequel apparaissent les difficultés des médecins généralistes confrontés à la souffrance au travail. Comme le dit le président d’un syndicat de médecins généralistes : « À côté de l’arrêt de travail, la première réponse thérapeutique doit être de permettre à la personne de parler de sa souffrance, et de l’écouter. Mais nombre de généralistes se contentent encore de prescrire un psychotrope, ce qui revient à mettre un couvercle sur la Cocotte-Minute. » Utiles dans certains cas, les médicaments, mais pas systématiques...

Face aux salariés en souffrance, les généralistes privilégient la prescription de médicaments, avant celle d’arrêts de travail. Une prise en charge peu adaptée, due entre autres choses à un manque de formation, que certains praticiens cherchent à améliorer.

L’étude Héraclès menée en 2014 auprès de 121 praticiens du Nord-Pas-de-Calais, montre qu’un traitement médicamenteux a été prescrit à plus de 80% des patients présentant des troubles psychiques en lien avec leur activité. Seuls 20% des généralistes font plutôt le choix d’orienter leurs patients vers un psychiatre ou un psychologue. Si les honoraires élevés des uns et les consultations non remboursées des autres sont un frein à la prise en charge, les consultations de Souffrance et Travail sont peu connues des médecins généralistes. (Sources : Santé et Travail N°97 de janvier 2017 )…

 

 

Retour à la liste des Archives

 

div

Malaise et Procedure